implants de stérilisation Essure

L’association Resist va engager une procédure collégiale en justice à l’encontre du laboratoire Bayer, qui commercialise les implants de stérilisation Essure. Plus de 400 dossiers de femmes victimes d’effets secondaires ont été remis à l’avocat.
« On a 40 ans mais un corps de femmes de 80 ans. » Ce constat est celui de Marielle Klein, la présidente de l’association Resist (Réseau d’entraide, de soutien et d’informations sur la stérilisation tubaire), qui dénonce les effets secondaires d’Essure, une méthode de stérilisation médicale commercialisée en France depuis 2002.
Cette association, qui compte 1 300 adhérents, va engager début septembre 2017 une action de groupe à l’encontre du laboratoire Bayer Healthcare pour défaut d’information. Elle lui reproche de ne pas avoir suffisamment mis en exergue les risques liés aux composants d’Essure, « notamment des métaux lourds très allergènes, comme le nickel ou le chrome », explique l’avocat Me Charles Joseph-Oudin.
Ces petits implants de stérilisation féminine en forme de ressort, commercialisés par Bayer sont contestés par certaines femmes, notamment en France et aux Etats-Unis, en raison d’effets indésirables parfois graves survenus après leur implantation (saignements, douleurs, forte fatigue, réaction allergique, dépression…).
LUNDI 18 SEPTEMBRE 2017 -L’ANSM annonce le retrait définitif par Bayer du dispositif Essure
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s